On parle de nous

23-25 novembre 2018 – ALBI (81) : Salon des éditeurs d’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée

terralire_salon-du-livre_ALBI_occitanie_pyrénées_méditerranée_editeurs_23-25-novembre_2018_flyer

L’association des éditions La Guillotine sera présente au premier salon du livre d’Albi du 23 au 25 novembre 2018, TERRALIRE. Plus d’info sur le flyer à télécharger ou sur le site de l’événement : www.terralire.com

Terralire – Salon du livre à Albi – 23-25 novembre 2018

invitation_terralire_albi_23-novembre-2018_salon-des-editeurs-occitanie_livre_foire_salon_tarn.JPG

Livres Antidote, Nos livres

Plus qu’hier et moins que demain – Contre le racisme, le colonialisme et la guerre

La Guillotine publie avec Antidote le dernier livre de Nadine Rosa-Rosso.

Nadine Rosa-Rosso a vécu toute l’histoire du mouvement maoïste en Belgique. Dans ce recueil de textes, couvrant une période de 20 ans, elle expose pour la première fois les divergences de fond qui ont mené à sa rupture avec le Parti du Travail de Belgique. Parce qu’il y a urgence. Il s’agit pour elle de donner la place centrale, au cœur même de l’impérialisme européen, à la lutte contre la guerre, le racisme et le colonialisme. Et de créer un tissu de convergences et d’unité entre les luttes de là-bas et d’ici. Ainsi, elle propose un véritable retournement des programmes et des pratiques de la gauche. Cette collection de textes n’est pas un récit académique, mais le témoignage d’une femme restée fidèle à ses convictions et surtout en lien permanent avec les damnés de la terre.

Puisse ce livre contribuer à un débat de fond essentiel.Nadine_Rosa-Rosso_Livre_antidote_plus-qu-hier-moins-que-demain_racisme_colonialisme_PTB_Belgique_guerre

Blog de Nadine Rosa-Rosso

Site de Antidote Publishers

248 pages
Mise en page par 1001 Cordes
ISBN : 9 782930 802176
10 €

COMMANDER

Nos livres

Livre : Palestine, plus d’un siècle de dépossession, Jean Pierre Bouché

Histoire abrégée de la colonisation, du nettoyage ethnique et de l’apartheid

COUVERTURE_DEPOSSESSION_JEAN-PIERRE-BOUCHE_palestine_un-siecle-de-depossession_SCRIBEST_livre_Pierre-Stambul_histoire-de-la-colonisation_israelCe livret montre que, depuis 120 ans, l’histoire d’Israël / Palestine se résume à une entreprise de colonisation de peuplement. Pour la réaliser, le colonisateur a, en toute impunité, spolié, expulsé et fragmenté la société palestinienne.

Un guide utile pour connaître la vérité

Pour comprendre la catastrophe actuelle en Palestine et parvenir à un avenir paci- fique et juste pour tous les habitants de ce qui est maintenant Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza, il faut comprendre l’histoire du mouvement sioniste et de son colonialisme de peuplement. Cette brochure est un guide utile et un point de départ pour quiconque veut connaître la vérité.

Ali Abunimah
Palestinien, Ali Abunimah a fondé et édite l’Electronic Intifada (Chicago). Il a publié One Country: A Bold Proposal to End the Israeli-Palestinian Impasse et The Battle for Justice in Palestine.

Comprendre l’essentiel du désastre

La richesse de ce livret réside dans les nombreuses citations et documents d’époque qui, alliés à une brève analyse historique, permettent au lecteur de comprendre l’essentiel du désastre causé en Palestine depuis près de deux siècles par les idéologies impérialiste et sioniste.

Céline Lebrun
Étudiante chercheuse de l’université Paris-Sorbonne, membre du mouvement BDS en France et en Égypte, Céline Lebrun a codirigé la rédaction du livre Israël, un État d’apartheid ?

Histoire, mémoire et dignité

La propagande sioniste fonctionne sur des idées simples : « Nous rentrons après 2000 ans d’exil » ; la Palestine était « une terre sans peuple pour un peuple sans terre » ; « En 1948, les Arabes sont partis d’eux-mêmes » ; « Après ce qu’ils ont subi, ils ont bien le droit à un pays »… Il est indispensable de raconter la vérité historique. C’est ce que fait ce livre, nombreux documents à l’appui.

Pierre Stambul
Coprésident de l’Union juive française pour la paix, Pierre Stambul a publié Israël-Palestine : du refus d’être complice à l’engagement et Le Sionisme en questions.

L’AUTEUR

BDS_COUVERTURE_DEPOSSESSION_JEAN-PIERRE-BOUCHE_palestine_un-siecle-de-depossession_SCRIBEST_livre_Pierre-Stambul_histoire-de-la-colonisation_israelJean-Pierre Bouché est né en 1945 et a fait carrière au CNRS. Militant des causes internationalistes, il est engagé pour la Palestine depuis la ré-invasion des villes palestiniennes en 2002 et actif au sein du mouvement BDS France (Boycott, Désinvestissements, Sanctions).
Il a coordonné la traduction française du livre de Ben White, Être palestinien en Israël (La Gullotine, 2015).

 

ISBN 979-10-92758-08-5
72 pages
13.5 x 19 cm
Coédition Scribest / Association Récit Présent
Dépôt légal : mai 2017


COMMANDER LE LIVRE SUR LE SITE DES ÉDITIONS SCRIBEST

Nos livres

Libye, OTAN et médiamensonges : Manuel de contre-propagande

Dans notre bibliothèque, il nous reste 4 exemplaires de ce livre désormais épuisé. Dépêchez-vous si vous souhaitez le commander.

Écrit en 2011, il reste d’actualité pour s’informer et se former sur les méthodes employées pour influencer l’opinion à accepter des guerres qui rapportent à leurs promoteurs et non pas aux populations soi-disant libérées.

Pour commander ce livre (15 € frais d’envoi inclus), écrivez-nous via le formulaire de contact.

libye_michel-collon_mediamensonges_khadafi_guerre_otan_jean-bricmont_gregoire-lalieu_cedric-rutter_sarkozy_BHL_TF1_propagande_manuel_in.JPG

Uncategorized

Comment l’UE s’est secrètement associée à un Ministère israélien dans Jérusalem Est

europe-israel_david-cronin_la-guillotine_livre_ashton_netanyahu_livre_armement_israel.JPG

Les représentants de l’Union européenne ont décidé de coopérer avec un Ministère israélien basé dans Jérusalem Est, a t-on appris.

La décision est contraire à la position officielle de l’UE qui est qu’elle ne reconnaît pas la colonisation des territoires conquis en 1967.

Datée de 2013, mais non publiée auparavant, la décision s’est appuyée sur une faille dans une notification de l’UE sur la collaboration avec Israël.

La notification avait causé une réponse hostile du gouvernement israélien. Elle déclarait que les activités menées dans les colonies qu’Israël construit en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem Est, n’était pas recevables pour un financement de l’UE.

Malgré que la notification ait été technique et insipide, le Premier ministre d’Israël Benjamin Netanyahou l’a condamné publiquement en disant qu’Israël “n’acceptera aucun décret étranger sur nos frontières. »

Souvent qualifiée de « lignes directrices », la notification a été préparée en prévision de l’implication d’Israël dans Horizon 2020, le dernier programme de l’UE pour la recherche scientifique. Mais au milieu de la controverse, un fait saillant a été négligé. Le Ministère israélien de la science et de la technologie a son siège dans Jérusalem Est.

Ce point a été soulevé dans une note d’information de 2013 rédigée pour Catherine Ashton, alors chef de la politique étrangère de l’UE.

La note, obtenue grâce aux règles de liberté d’information de l’UE, disait en réalité à Ashton de ne pas s’inquiéter pour cette question car une échappatoire avait été insérée dans les lignes directrices pour assurer qu’elles ne concerneraient pas les pouvoirs publics.

La localisation du Ministère de la science d’Israël à Jérusalem Est « ne fera pas obstacle » à la coopération avec lui, disait le document (voir pièce jointe).

Le Ministère de la science fait partie du directorat Israël—Europe de R&D, un organisme qui coordonne la participation d’Israël dans Horizon 2020. Un accord formel établissant les termes de l’implication d’Israël dans le programme a été signé en 2014 entre l’UE et Yaakov Perry, alors Ministre de la science d’Israël.

L’échappatoire signifie que le programme tout entier – pour lequel près de 80 milliards d’euros (85 milliards de dollars) ont été affectés entre 2014 et 2020 – est vicié.

L’UE ne peut pas déclarer sérieusement s’opposer au grignotage de Jérusalem Est par Israël tout en s’associant à un Ministère israélien installé dans Jérusalem Est.

La Commission européenne, qui supervise horizon 2020, a récité une excuse typiquement bureaucratique à une demande d’explication sur sa coopération avec le Ministère israélien de la science. A propos de la faille dans les lignes directrices, un porte-parole de la Commission a dit qu’en tant qu’autorité publique, le Ministère de la science était « exempté » de leur domaine d’application.

Différent de Trump ?

À tous égards, l’attitude de l’UE diffère peu de celle du parti républicain et de Donald Trump, le président US nouvellement élu.

Dans la plateforme pour laquelle ils se sont battus dans l’élection récente, les Républicains ont entrepris de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël si Trump deviennait président. En s’associant à des institutions israéliennes dans Jérusalem Est, sur le fond l’UE fait la même chose.

Au moins, les Républicains ont été plus transparents sur leurs objectifs.
L’UE peut être accusée de dire une chose en public et une autre bien différente portes fermées.

Pendant ses cinq ans à la tête de la politique étrangère, Ashton a fait un certain nombre de déclarations sur le renforcement de l’emprise d’Israël sur Jérusalem Est. Par exemple, son objection à la démolition de l’hôtel Shepherd’s dans le quartier Sheikh Jarrah de la ville a été largement citée par la presse israélienne.

Sa volonté d’approuver un accord avec le Ministère de la science – localisé près de Sheikh Jarrah –indique que son inquiétude n’était pas sincère.

Pire, Ashton a été très accommodante avec les compagnies profitant des crimes contre l’humanité israéliens.

Vers la fin de 2013, elle a négocié un deal avec Tzipi Livni, la Ministre israélienne de la justice à l’époque. L’accord permettait aux fabricants d’armes israéliens d’être subventionnés dans le cadre du programme horizon 2020.

Si bien que les fabricants de drones et d’équipements de surveillance testés sur les Palestiniens à Gaza et de Cisjordanie sont actuellement subventionnés par l’UE. Le groupe militant palestinien Stop the Wall a documenté comment un important plan de sécurité de l’UE concernant en principe la sécurité des aéroports, pourrait utiliser la technologie testée dans les colonies construites par Israël en violation du droit international.

Dans ce programme de recherche, Israël est traité à égalité avec les pays membres de l’UE.

L’habileté de l’industrie militaire d’Israël à siphonner des subventions est particulièrement alarmante car il y a un effort concerté au sein des institutions de l’UE pour réserver une partie d’un programme de recherche futur au développement de nouvelles armes.

La seule chose positive que l’on peut dire sur cet effort est qu’il pourrait introduire un minimum d’honnêteté. Jusqu’à présent, les représentants de l’UE ont insisté sur le fait qu’ils ne permettent que le financement de recherches civiles.

Cette affirmation est de moins en moins plausible alors que de leurs mains ensanglantées, les profiteurs de guerre d’Israël s’emparent de toutes les subventions possibles.

David Cronin, auteur de Europe-Israël : Une alliance contre-nature ou le financement de l’occupation par les Européens, éditions La Guillotine, 2012

Traduction: JPB, Agence Médias Palestine

Source: Electronic Intifada

Document:  Lettre de l’UE

europe israel david cronin alliance contre nature couverture du livre

Extraits

Israël, un Etat Juif et démocratique ? Un extrait du livre de Ben White : Être palestinien en Israël

Chapitre 1 – Juif et démocratique ? – Extrait pp. 27-29

Tous les citoyens israéliens savent qu’Israël a été et doit être l’État le plus antiraciste au monde1.

Shimon Peres, président d’Israël

Une analyse crédible du régime israélien… ne peut conclure qu’Israël est une démocratie2.

Oren Yiftachel, professeur, université Ben Gourion

Il est devenu banal d’entendre les dirigeants israéliens et les diplomates exiger que les Palestiniens “reconnaissent” Israël comme un État juif ou parfois « juif et démocratique ». Apparu dans le cadre des pourparlers de paix après Oslo, cela est relativement récent. En effet, avant 2000, la question du caractère supposément « juif et démocratique » d’Israël n’était pas souvent l’objet de compte-rendus ou de débats. à en croire les archives des journaux de la période 1970 à 1990, le souci de préserver Israël en tant qu’État « juif et démocratique » faisait principalement partie d’un débat sur le devenir des Territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967. Lire la suite « Israël, un Etat Juif et démocratique ? Un extrait du livre de Ben White : Être palestinien en Israël »

Nos livres

Sortie du livre : Être palestinien en Israël – Ségrégation, discrimination et démocratie – Ben White

La Guillotine est heureuse de vous proposer sa deuxième publication. Après Europe-Israël : Une alliance contre-nature de David Cronin, traitant des relations ambivalentes entre l’Europe et Israël, cette fois il s’agit d’une investigation abordant un autre sujet peu éclairé. Alors que les Palestiniens en Israël s’imposent comme une composante incontournable de la réflexion politique et de l’action pour libérer la Palestine de l’apartheid et de la domination militaire sionistes, aucun livre en français n’expose systématiquement le régime de discrimination légalisée auquel ils sont soumis depuis la proclamation d’Israël. Or, le livre écrit par Ben White comble largement ce déficit d’information.
La découverte du premier ouvrage de La Guillotine a amené Jean-Pierre Bouché de la campagne BDS France (Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël jusqu’à ce qu’il respecte les droits fondamentaux du peuple palestinien) à me proposer la traduction de celui-ci. Cette publication est le résultat d’un dialogue permanent avec lui.

Commander sur notre site

Les éditions La Guillotine

Couverture Etre palestinien en Israël Ségrégation Discrimination et Démocratie de ben White

Ce livre traite d’une question clé ignorée par le “processus de paix” officiel et par les commentateurs les plus influents : celle de la minorité palestinienne à l’intérieur d’Israël. Malgré sa considérable population palestinienne en pleine croissance, ce pays se définit, non comme un État de ses citoyens, mais comme un État juif. White démontre que l’insistance à privilégier constamment un groupe ethnoreligieux sur un autre n’est pas compatible avec les valeurs démocratiques. à moins d’y remédier, cette politique ne peut que saper toute tentative de trouver une paix durable.Ce livre démolit de façon convaincante le mythe d’Israël “seule démocratie” du Moyen-Orient. Comme le montre Ben White, le traitement des Palestiniens en Israël est la preuve ultime qu’Israël est tout sauf démocratique.

Ben-White_etre-palestinien-en-israel_livre_la-guillotine

BEN WHITE est un journaliste dont les travaux ont été publiés dans The Guardian, The New Statesman, Al Jazeera et The Electronic Intifada. Il est l’auteur de Israeli Apartheid (Pluto Press, 2009).

Ce livre démolit de façon convaincante le mythe d’Israël “seule démocratie” du Moyen-Orient. Comme le montre Ben White, le traitement des Palestiniens en Israël est la preuve ultime qu’Israël est tout sauf démocratique.

llan Pappe, auteur de Le nettoyage ethnique de la Palestine

Une lecture essentielle pour comprendre pourquoi il ne peut y avoir de paix à moins que les citoyens palestiniens d’Israël obtiennent une complète égalité, ce qui leur est systématiquement refusé.

Ali Abunimah, cofondateur de The Electronic Intifada

Ben White offre une vision globale du problème de Palestine/Israël – puis va au-delà pour indiquer sa seule solution juste et porteuse d’espoir. Une contribution significative au discours politique si nécessaire aujourd’hui.

Ahdaf Soueif. Auteur de The Map of Love

Avec une précision chirurgicale et une abondance de recherches, White expose l’oxymore contenu dans la définition d’Israël comme État “ juif et démocratique” et présente un plaidoyer sans appel pour tenir Israël responsable du crime d’apartheid tel que l’ONU le définit.

Omar Barghouti, auteur de Boycott, Désinvestissement, Sanctions

COMMANDER LE LIVRE / LIRE UN EXTRAIT

ISBN : 978-2-9543806-1-2

160 pages
13 x 20 cm
Prix : 10 €
Dépot légal : mai 2012
Edition La Guillotine

BDSFrance-logo2011-1280x525px_180K

http://www.bdsfrance.org/

panneau-stop_israelien_israel_citoyens-arabes_palestine_ben-white_democratie-juive

David Cronin, Uncategorized

Comment l’argent écrit les lois européennes ?

Corporate Europe: How Big Business Sets Policies on Food, Climate and WarLe second livre de David Cronin vient de sortir aux éditions Pluto Press. Pour le moment, il n’est disponible qu’en langue anglaise. En voici une description en français :

Corporate Europe : How Big Business Sets Policies on Food, Climate and War

En pleine crise de l’Eurozone, peu de commentateurs se sont penchés sur la question de savoir à quoi servait l’Union européenne et de qui elle servait les intérêts. Ce livre va au-delà des apparentes divisions entre États nations en se focalisant plutôt sur la division entre les élites et les peuples de l’Europe.

David Cronin a passé une année à observer et analyser l’accès privilégié dont les grandes entreprises bénéficient. Il révèle comment les politiques de l’Union européenne sur la santé, le changement climatique, l’armement et la sureté alimentaire sont taillées pour satisfaire une élite. A partir de documents jamais publiés auparavant, il explore comment des lobbysites aux oeillères idéologiques se sont emparés de la crise financière de ces dernières années pour enraciner un capitalisme casino déjà à l’origine de cette crise.

Vous pouvez vous procurer Corporate Europe: How Big Business Sets Policies on Food, Climate and War sur le site de l’éditeur.

En attendant, vous pouvez toujours lire son premier ouvrage : Europe Israël : Une alliance contre-nature aux Éditions La Guillotine

Extraits

Une alliance contre-nature – Un extrait du livre de David Cronin

L’approfondissement des relations économiques et politiques de l’Europe avec Israël ne peut pas être dissocié de cette empreinte néolibérale. Cela est devenu encore plus clair en novembre 2007 lors du « dialogue commercial UE-Israël », où des hommes d’affaires ont réfléchi sur la meilleure manière de démanteler les « barrières au commerce et à l’investissement ». Lire la suite « Une alliance contre-nature – Un extrait du livre de David Cronin »