Livres Antidote

Fatima Kaddour : A travers mes souvenirs et mes larmes

Un livre de Fatima Kaddour

Coordinatrice éditoriale : Nadine Rosa-Rosso

Préface : Paul Delmotte, professeur retraité de l’IHECS

Conception graphique : Cédric Rutter / 1001 Cordes

COMMANDER

« Vous me parlez d’un terroriste, mais moi, je vous parle de mon enfant, d’un enfant que j’ai porté pendant neuf mois, que j’ai mis au monde, que j’ai allaité, que j’ai protégé… Si j’avais pu choisir, j’aurais donné ma vie pour que cela n’arrive pas. »

C’est par ces mots que Fatima s’exprimait pour France Info, en décembre 2016. Fatima est la maman de Bilal, né à Bruxelles le 22 janvier, 1995, parti pour la Syrie le 18 février 2015 et décédé à Paris, à 500 mètres du Stade de France, le 13 novembre 2015.

Par cette lettre à son fils, Fatima nous livre son témoignage d’amour, d’angoisse et de désespoir mais aussi son combat pour renvoyer l’image de son fils tel qu’elle l’a connu et aimé, avant que des inconnus d’elle ne le lui arrachent. À lire absolument pour sortir des clichés sur ces jeunes et sur leur famille !

Et voici que les attentats ont tout changé. Le boomerang de la guerre nous revenait en pleine face, sur le sol européen, et plus tard, ici à Bruxelles, le 22 mars 2016. Brusquement, tout le monde, dans les hautes sphères, s’est intéressé de près à la problématique des départs vers la Syrie. Tant que les jeunes mouraient là-bas, au loin, personne ne s’en souciait, malgré les appels incessants de leurs mamans. Les aides publiques se sont mises à pleuvoir sur tout qui s’autodéclarait « spécialiste en déradicalisation ». En même temps, nombre de mamans continuaient à subir les perquisitions, les interrogatoires, les tracasseries administratives. Des communes entières du croissant pauvre de Bruxelles ont connu les visites policières, près de 100 000 les deux dernières années ! Toute une communauté a été frappée de fait par la suspicion et le contrôle…

Nadine Rosa-Rosso

C’est peu dire que le témoignage de Fatima nous serre le cœur. Un témoignage, pour l’essentiel, sous forme d’une longue lettre à son fils: Bilal, parti en Syrie en février 2015 et décédé au mois de novembre suivant. Un témoignage écrit avec des « mots de tous les jours », simples, sans fioritures. Parfois candides.

En lisant Fatima, le Belge « de souche » s’invite dans une famille maghrébine. Et y découvre l’intensité des sentiments. Qui nous dira un jour si chez les musulmans de Belgique et d’Europe, la crainte de perdre cette richesse affective – dans notre monde mondialisé, consumérisé et du « chacun pour soi » – ne renforce-t-elle pas l’attachement aux « traditions » ?

Paul Delmotte

À travers mes souvenirs et mes larmes
Lettre à mon fils
Fatima Kaddour

10 €

COMMANDER
pages :143
isbn :978-2-930802-11-4

 

Livres Antidote, Nos livres

Mains noires et pizza berbère. Un roman sur le Maroc.

Les éditions La Guillotine vous informe de la sortie du roman écrit par Marie-Jo Fressard aux éditions Antidote.

De son tenace travail quotidien de suivi de l’actualité et de soutien aux victimes de la répression, Marie-Jo a acquis une profonde connaissance du Maroc et de la vie de ses habitants… Vous n’avez entre les mains ni une étude académique de sociologue ou de politologue, ni un pamphlet militant. Non. Vous avez une histoire toute simple, celle de l’amitié entre deux garçons vivant de part et d’autre de la Méditerranée, celle de la rencontre de deux mondes entre lesquels plane l’ombre de la colonisation, du néocolonialisme et l’espoir de l’amitié entre les peuples ; une fiction dans laquelle toute ressemblance avec des personnes ou des faits ayant réellement existé n’est pas forcément fortuite. Vous avez un texte écrit avec cette générosité, cette solidarité, cet amour, qui sont les éléments qui font vibrer Marie-Jo, donnent du sens à sa vie et irradient sur ses écrits, ses paroles et ses actes.

Lucile Daumas, auteure, professeure de français au Maroc à la retraite, membre d’Attac-CADTM Maroc

couverture_mains-noires_pizza-berbere_marie-jo_fressard_roman_maroc_amitie_outre-mediterranee_la-guillotine_antidote-publisers
www.antidote-publishers.be
Comité éditorial : Luk Vervaet, Eric Hulsens, Daniel Wagner
Préface : Lucile Daumas
Conception graphique : Cédric Rutter / 1001 Cordes
© Marie-Jo Fressard et Antidote Publishers

ISBN : 978-2-930802-13-8
112 pages
7 euros

SITE DE L’AUTEUR

COMMANDER SUR NOTRE SITE

C’est drôle et triste, dur et joyeux.

 

Souad Guennoun, auteure, photographe, militante d’Attac Maroc
Livres Antidote

Je ne savais pas que les papas pouvaient pleurer, mémoires d’une fille d’Alsace sous l’occupation allemande

Marie-Jo-Fressard_Couverture_je-ne-savais-pas_papa-pleurer_alsace_occupation-allemande

COMMANDER LE LIVRE

Livre de Marie-Jo Fressart

Conception graphique et dessin : Anne Leila Ollivier

Préface : Lisa Fressard

Fermez vos yeux après chaque petit chapitre de ce livre. Vous verrez une ville sous occupation. Vous entendrez le chant des enfants. Vous sentirez l’odeur du pain. Des champignons fraichement cueillis dans la forêt par des petites mains le long des sentiers dans la montagne. Vous assisterez, souvent avec le sourire, à l’éveil d’une gamine de six ans au moment où l’Allemagne occupait l’Alsace. Un éveil de résistance, du goût de l’aventure, aussi bien contre les occupants que contre les traditions morales et religieuses qui étouffaient cette région.

A travers les yeux de l’enfant qu’elle était, Marie-Jo Fressard nous plonge dans le psyché de l’enfant confrontée à la guerre. Ses bombardements et ses abris antiaérien, ses réfugiés internes jusqu’aux exécutions de jeunes résistants, ses trahisons et es solidarités. « Cette guerre de 39/45, je l’ai vécue sans vraiment me rendre compte que nous n’avions pas une vie normale », écrit-elle. Ce sera pourtant cette épisode de sa vie qui la marquera à jamais et fera d’elle la passionnée des montagnes et la militante pour les droits des détenus marocains et sahraouis qu’elle est devenue. Puisse ce livre, préfacé par sa petite fille Lisa, nous aider à mieux entendre le bruit du monde violent autour de nous. A comprendre et aimer davantage les petits réfugiés syriens ou afghans qui atterrissent chez nous.

Marie-Jo Fressard (1933) est née à Colmar en Alsace et vit dans les Hautes Alpes. Elle a deux enfants, Paul et Nicolas. Elle a publié « De toutes les couleurs », une initiation artistique par l’expression graphique et manuelle, pour enfants de 4 à 8 ans, avec livre du maître (Editions André Casteilla, 1969) et « Avec de la Toile de Jute » (Editions Sélection J.Jacobs, 1969, édité en trois langues). Avec son mari Lucien, elle écrit « Randonnées autour de Gap au fil des saisons » (Editions Edisud, 1993, réédité en 1996 et 2007). « Marraine des deux plus anciens détenus politiques marocains » paraît en 2015 aux Editions Antidote.

Je ne savais pas que les papas pouvaient pleurer, mémoires d’une fille d’Alsace sous l’occupation allemande

Marie-Jo Fressard
10.00€

COMMANDER

Editions Antidote
pages :109
isbn :978-2-930802-08-4